Partir en safari au Botswana, c’est faire le choix de l’authenticité. Comme la Tanzanie, le pays a opté pour un tourisme de luxe en pratiquant des tarifs extrêmement élevés limitant ainsi le nombre de visiteurs. En conséquence les réserves du Botswana offrent une nature vierge et préservée duquel se dégage une atmosphère envoutante.

 

Le Botswana offre une grande diversité de milieux naturels avec chacun sa faune spécifique. Le désert du Kalahari, refuge des gemsboks et des suricates s'étend au sud et au centre du pays. Au nord se trouve le fabuleux et mythique delta de l'Okavango et ses savanes humides. 

 

Les savanes du Botswana et plus généralement d'Afrique australe sont très différentes des savanes d'Afrique orientale. Moins de grandes plaines, plus de bush, de savanes arborées et de forêts de mopane. En conséquence, les herbivores sont plus enclins à fomer de petits groupes d'une dizaine d'individus plutôt que de grands troupeaux. Toutefois certains herbivores comme les lechwes, les buffles et les éléphants peuvent former des troupeaux de plusieurs centaines de têtes. Si les densités d'herbivores sont moins importantes qu'en Afrique de l'est, le Botswana et ses voisins d'Afrique australe (Zambie, Zimbabwe et Afrique du Sud) offrent une diversité d'espèces supérieure. En effet, de nombreuses espèces présentes en Afrique australe comme les hippotragues noirs et rouans, les gemsboks, les grands koudous, les nyalas, les lechwes et les pukus sont rares ou absentes des parcs d'Afrique de l'Est.


                                                                    MOREMI

 

 

                                                    

 

 

 

La réserve de Moremi est située au cœur du delta de l’Okavango et constitue l’une des plus belles réserves du continent. Les différents écosystèmes qui la composent abritent une faune riche et variée : antilopes de toutes sortes, buffles, girafes, éléphants, lions, léopards, guépards, hyènes, chacals. Moremi est l’une des rares réserves d’Afrique où l’on a de bonnes chances d'observer le lycaon, l’un des prédateurs les plus rares et les plus menacés du continent africain. D’autres animaux rares comme les hippotragues ou le sitatunga qui hante les canaux de l’Okavango peuvent également être vus avec de la chance. Moremi est également la seule réserve du Botswana où il est encore possible d’observer des rhinocéros blancs dans la région de Chief’s Island.

 

Avantages :

 

- un environnement préservé et vierge
- une réserve envoutante située en plein cœur du delta de l’Okavango
- une faune riche et variée
- la présence d’animaux rares : lycaons, hippotragues, sitatungas, lechwes
- La présence des rhinocéros blancs sur Chief’s Islands
- La faible fréquentation touristique qui donne la sensation d’être seul dans la réserve.

 

Inconvénients :

 

- L’observation des fauves notamment celle des guépards et des léopards n’est pas garantie.

 

 


                              Facilité d’observation de la faune à Moremi

 


Observation pratiquement garantie : impalas, lechwes, éléphants, girafes, cobes, topis, gnous, zèbres, rhinocéros uniquement sur Chief’s Island, grands koudous, babouins chacmas, grivets.

 

Observation fréquente : lions, buffles, hyènes tachetées, chacals

 

Observation aléatoire : léopards, guépards, lycaons, reduncas, hippotragues

 

Observation exceptionnelle : sitatungas

 

 

 

 

                                                                              SAVUTI

 

 

 

 

                                                                

 

 

Le Savuti fait partie intégrante du Parc National de Chobe. C’est une région aride et sèche avec seulement quelques points d’eau artificiels autour desquels la faune se rassemble. Les animaux les plus visibles du Savuti sont incontestablement les éléphants, suivis des lions et des hyènes tachetées. Les relations entre ces trois espèces ont d’ailleurs fait l’objet d’excellents reportages signés Dereck et Berverly Joubert. Le Savuti a été le théâtre de véritables guerres entre les lions et les hyènes et c’est l’une des rares régions d’Afrique où les lions s’en prennent règulièrement aux éléphants.

 

Avantages :

 

- Une excellente réserve pour l’observation des éléphants
- La possibilité d’observer des interactions aux points d’eau entre les lions, les hyènes et les éléphants

 

Inconvénients :

 

- la relative discrétion des autres prédateurs que sont le léopard et le guépard

 



                                  Facilité d’observation de la faune au Savuti


Observation pratiquement garantie : éléphants, girafes, grands koudous, impalas, babouins chacmas

 

Observation fréquente : lions, hyènes tachetées, chacals, zèbres, gnous

 

Observation aléatoire : buffles, guépards, léopards

 

 

 


                                                                           CHOBE

 

 

                                                               

 

 

 

Le Parc de Chobe du nom de la rivière éponyme est l’un des hauts lieux du safari en Afrique. La beauté des paysages, la densité de la faune, et surtout les grandes populations d’éléphants ont fait la renommée du Parc. Il est possible de visiter le Parc de deux manières différentes : en 4x4 ou en bateau en descendant la rivière Chobe. Le bateau permet d’observer la faune sous un autre angle et d’approcher au plus près les espèces qui viennent s’abreuver. On retrouve à Chobe les espèces emblématiques de la faune d’Afrique Australe : impalas, grands koudous, girafes, éléphants, lions, zèbres, buffles mais aussi des espèces plus rares comme les hippotragues noirs et rouans, une sous espèce de guib harnaché endémique à la région et le puku. Si Chobe est un peu plus fréquenté que les autres parcs du Botswana en particulier la région septentrionale, le nombre de touristes reste à un niveau tout à fait acceptable.

 

Avantages :

 

- Grandes populations d’éléphants
- L’un des meilleurs parcs pour l’observation des hippotragues noirs
- La présence d’espèces rares comme le puku le guib harnaché de Chobe, l’hippotrague noir et l’antilope rouanne
- La beauté des paysages

 

Inconvénients :

 

- En dehors des lions, l’observation des autres prédateurs n’est pas garantie
- L’absence ou l’extrême rareté des guépards

 

 


                                      Facilité d’observation de la faune à Chobe


Observation pratiquement garantie : impalas, grands koudous, buffles, girafes, éléphants, hippopotames, crocodiles, babouins chacmas, zèbres

 

Observation fréquente : lions, pukus, hippotragues noirs, guibs harnachés

 

Observation aléatoire : hippotragues rouans, léopards, hyènes tachetées, chacals

 

Observation exceptionnelle : guépards
 

Top