Le damalisque est à l'instar du bubale et du gnou une antilope des plaines de la famille des alcéphalinés. Comme eux il possède une tête étroite et un dos tombant. Il existe comme pour le bubale de nombreuses sous-espèces réparties sur l'ensemble de l'Afrique subsaharienne. 

 

Le damalisque est un animal grégaire qui vit en troupeaux comptant généralement une dizaine d'individus. En période migratoire des rassemblements de plusieurs dizaines de têtes peuvent se former.  La structure sociale des damalisques varie suivant qu'ils soient en période migratoire ou non. Les damalisques résidents vivent sur des territoires défendus par un mâle dominant. En période migratoire, les mâles établissent de petits territoires éphémères sur lesquelles ils essaient de retenir les femelles de passage. Les jeunes mâles forment des clans de célibataires.

 

 

 

 

Longueur: 1,50-2,30 m

 

Ht au garrot: 1,30 m

 

Poids: M= 120-160 kg ; F = 75- 150 kg

 

Habitat: Savanes herbeuses, plaines, plus rarement la savane arborée.

 

Nourriture: Plantes herbacées principalement. Les topis peuvent se passer d'eau pendant un ou deux jours si l'herbe est verte.

 

Prédateurs:  Les lions,  les hyènes tachetées,  les léopards,  les guépards, les meutes de lycaons et les crocodiles s'attaquent tous aux damalisques adultes. L'unique moyen de défense des damalisques est la fuite. Ils sont parmis les plus rapides et les plus endurantes antilopes d'Afrique, capables de pousser des pointes à 80 km/h.

 

Meilleurs endroits pour l’observer:  Les grandes plaines d'Afrique de l'Est sont très propices à l'observation des damalisques, en particulier dans le Masai Mara et le Serengeti où ils sont immanquables. Il est facile de repérer les damalisques mâles juchés sur une termitière pour surveiller leur territoire. En Afrique Australe, les damalisques sont plus rares car moins adaptés au bush et à la savane arbustive de l'Afrique Australe.

Top