Incontestablement l'une des plus belles antilopes d'Afrique avec l'hippotrague noir. Le grand koudou est encore relativement commun en Afrique australe mais il s'est considérablement raréfié en Afrique de l'Est où on ne le trouve plus qu'en petit nombre à Samburu et à Bogoria au Kenya, à Tarangire et à Ruaha en Tanzanie. Il est dommage qu'un tel animal ait disparu du Serengeti et du Masai Mara. Le grand koudou était considéré comme l'un des trophées les plus prestigieux par les chasseurs qui s'en sont donnés à coeur joie. Ernest Hemingway lui même semblait obsédé par le trophée du grand koudou comme il le raconte dans "Les Vertes Collines d'Afrique".

 

Les koudous sont organisés en petites hardes comptant une à trois femelles et les petits. Les mâles forment parfois des clans de célibataires mais préfèrent souvent vivre en solitaire et ils ne sont pas territoriaux. Leurs domaines se superposent souvent et la hiérarchie se fonde en fonction de l'âge et de la taille. Les combats entre mâles sont rares et heureusement car il arrive que leurs cornes restent entrelacées et qu'ils meurent sur place ou soient victimes des prédateurs.

 

 

 

 

Longueur: 1,85- 2,45 m

 

Hauteur au garrot: F= 1-1,40 m ; M= 1,22- 1,50 m

 

Poids: F= 120-215 kg ; M= 190-315 kg

 

Habitat:  On trouve les grands koudou dans la savane arborée, la savane boisée, le bush, les forêts-galeries et les collines.

 

Nourriture: Phyllophage à 80%. Il se nourrit de feuillage mais aussi de fruits, de tubercules, de fleurs et de plantes herbacées.

 

Prédateurs: Les lions, les léopards, les hyènes tachetées en bande, les meutes de lycaons et les crocodiles sont les principaux prédateurs de adultes. Les guépards en groupe peuvent s'attaquer aux adultes mais le font rarement. Il est déjà arrivé qu'un guépard solitaire tue un grand koudou mâle mais c'est tout à fait exceptionnel, en général ils s'attaquent aux petits. Les koudous, peu rapides utilisent une stratégie similaire au guib en restant immobile dans les buissons pour passer inaperçu. Si c'est impossible, il s'enfuit en bondissant dans les fourrés. Il es capable de faire des bonds de 3m de haut.

 

Meilleurs endroits pour l’observer: En Afrique de l'Est il n'y qu'à Ruaha en Tanzanie où il s'observe aisément. En Afrique australe, il est plutôt commun et s'observe facilement dans le Kruger en Afrique du Sud, à South Luangwa et Kafue en Zambie, à Hwange au Zimbabwe, à Moremi et Chobe au Botswana et à Etosha en Namibie.

Top