Le lion est un félin atypique qui a délaissé le mode de vie solitaire traditionnel des autres félidés pour la vie en troupe. Etant donné la diversité, le nombre et la diversité des proies de grande taille dans la savane, il semblerait que la vie en groupe soit mieux adaptée à cet environnement afin d'utiliser au mieux ces ressources et limiter la surpopulation des herbivores. On notera que parmi les 5 grands prédateurs: trois vivent en groupe (lions, hyènes tachetées, lycaons), les guépards mâles forment également des coalitions, il n'y a guère que les guépards femelles et les léopards qui vivent en solitaire.

 

Les lions vivent en troupe allant de trois à une dizaine d'individus composée principalement des lionnes et des lionceaux. La troupe est menée par un ou plusieurs mâles adutes souvent des frères qui défendent le territoire de la troupe contre les autres mâles adultes. Quand ils atteignent leur maturité sexuelle, les lions mâles quittent leur troupe natale à la recherche d'un territoire et de lionnes pour s'accoupler. Pour ce faire, ils doivent souvent chasser les mâles résidents au cours de terribles batailles pendant lesquelles la crinière du lion servira de bouclier. Si ils y parviennent, ils tueront les lionceaux des portées procécédents pour que les lionnes soient de nouveau réceptives et ainsi propager leurs gènes. Plus les mâles seront nombreux, plus longtemps ils garderont un territoire. Il n'est pas rare de voir trois ou quatre mâles à la tête d'une troupe.

 

Le lion mâle joue donc un rôle vital pour la survie de la trouve contrairement aux idées reçues. Ce dernier peut également jouer un rôle à la chasse en utilisant sa formidable puissance pour terrasser les proies récalcitrantes et dangereuses comme les girafes adultes, les buffles ou un jeune éléphant. Par aileurs la présence d'un lion adulte peut s'avérer utile pour repousser les hyènes une fois la proie tuée. Les hyènes lorsqu'elles sont nombreuses n'hésitent pas à repousser une troupe de lionnes alors que la seule présence d'un mâle adulte suffit en général à les tenir en respect.

 

Ce sont donc les femelles qui s'occupent de la chasse, seules ou en groupe. Elles entretiennent toutes entre elles des relations de parenté: soeurs, mères, filles et restent toujours sur le même territoire.

 

 

 

 

Longueur: F= 1,58-1,92 m ; M= 1,70-2,50 m

 

Hauteur au garrot: 1-1,20 m

 

Poids: F= 122-182 kg ; M= 150-260 kg

 

Habitat: Adaptables, on trouve les lions des semi déserts aux savanes boisées. Ils évitent les forêts denses

 

Proies: Des rongeurs aux buffles, hippopotames, girafes adultes et petits éléphants. Le régime alimentaire des lions est essentiellement composé de mammifères pesant de 50 à 300 kg comme les gnous, les zèbres, les oryx, les koudous, suidés, cobes, lechwes, impalas. Les lions en groupe peuvent s’en prendre à de très grosses proies hors de portée des autres prédateurs comme les girafes adultes, les buffles, les hippopotames, les petits rhinocéros et les jeunes éléphants. En cas de disette ils peuvent s’en prendre à du plus petit gibier : rongeurs, primates, petites antilopes et gazelles.

 

Prédateurs: Les lions n'ont aucun prédateur et dominent tous les autres prédateurs africains, les tuant à la moindre occasion. Exceptionnellement, les crocodiles du Nil de grande taille peuvent s'en prendre à un lion et uniquement si le félin est dans l'eau. A l'occasion, une meute de hyènes tachetées déterminée et en nombre suffisant peuvent tuer un lion mais cherchera dans la grande majorité des cas à lui voler sa proie. La rivalité entre les deux espèces est particulièrement exacerbée. Le lion est beaucoup plus puissant qu'une hyène seule, mais les hyènes ne se confrontent aux lions qu'en bande nombreuse. Les hyènes lorsqu'elles sont très nombreuses peuvent même déposséder une troupe de lionnes de leur proie, mais elles évitent les mâles adultes. Hyènes, léopards, pythons représentent  également un danger pour les lionceaux.

 

Meilleurs endroits pour l’observer: Les lions sont présents en nombre dans les réserves d'Afrique australe et orientale et leur observation ne représente aucune difficulté. Contrairement aux autres félins qui sont difficiles à repérer, le lion ne cherche pas à se dissimuler. Bien au contraire, c'est un animal qui aime à affirmer sa présence. Dans les meilleures réserves, il est possible de voir des lions à chaque sortie en brousse. En réalité le véritable challenge consiste à voir des lions sans véhicule de safari à leurs basques. Quelques réserves sont particulièrement réputées pour leurs lions comme le Masai Mara au Kenya, le Ngorongoro et le Serengeti en Tanzanie, la Sabi Sand et le Kruger en Afrique du Sud, et le Savuti au Botswana.

Top