Cerf Sambar

Le cerf sambar est le plus grand cerf de l'Inde et d'Extrême-Orient. C'est aussi celui qui a l'aire de répartition la plus vaste de l'Inde à l'Indonésie en passant par l'Indochine. Le sambar est peut être le moins sociable des cerfs asiatiques. Les hardes ne comportent que trois à cinq individus à savoir une ou deux femelles avec leurs jeunes. Les mâles sont solitaires mais ne sont pas territoriaux. Des hardes temporaires pouvant regrouper une dizaine d'invididus peuvent parfois se former en cas d'abondance de ressources alimentaires ou afin d'éviter les prédateurs. Ils perdent généralement leurs bois en Mars-Avril, ces derniers commenceront à repousser en Mai et seront recouverts de velours en Novembre. Plusieurs mâles peuvent cohabiter pendant le rut à condition qu'il y ait suffisament de femelles réceptives. Les mâles dominants tentent néanmoins de préserver leur statut à travers de nombreuses démonstrations de domination (frottement des bois et du corps sur les arbres, bains de boue, dépôts des glandes préorbitales sur les feuilles des arbres en de dressant sur les pâtes arrières, piétinements). Le langage corporel (exposition latérale du corps, mouvements de tête) joue également un rôle pour maintenir la hiérarchie sociale entre mâles permettant ainsi d'éviter les combats qui restent une solution de dernier recours.

 



Hauteur au garrot: 110-150 cm.


Poids: 135-230 kg pour les femelles et 180-270 kg jusqu'à 350 kg pour les mâles.


Habitat: De la prairie aux forêts sèches jusqu’aux jungles et forêts vierges. Ils s'éloignent rarement de l'eau. Contrairement au cerf axis, le sambar préfère les milieux fermés en particulier les forêts denses en végétation. Il affectionne également les collines et terrains en pente.


Nourriture: Généraliste. Il est autant herbivore que phyllophage. Il consomme également de fruits, des fleurs, des plantes aquatiques et de pousses.

Cycle de reproduction: Gestation: 248-259 jours. Polyoestrus: 18 jours. Maturité sexuelle (femelle): 18-24 jours.

Prédateurs: Le sambar est la proie préférée du tigre. A Ranthambore, les tigres n'hésitent pas à poursuivre les sambars jusque dans les lacs. Les meutes de dholes, les crocodiles de marais et les léopards s'en prennent également aux sambars adultes. Les petits sont la proie des hyènes rayées, des loups indiens, des chacals et plus rarement des ours (noirs, bruns, cocotiers). Les sambars adultes sont des proies difficiles qui n'hésiteront pas à se défendre contre les prédateurs à l'exception des tigres. On déjà vu un sambar mâle repousser un léopard, l'obligeant à trouver refuge dans un arbre. Des biches ont déjà repoussé des dholes pour défendre leurs petits. Le cri d'alarme du sambar, le "phoonk" est un moyen sur de repérer un prédateur (tigre ou léopard).

Meilleurs endroits pour l’observer: Comme l'axis, le sambar est facilement observable dans pratiquement tous les parcs indiens. Toutefois, ses effectifs sont inférieurs à ceux de l'axis. Les réserves de Ranthambore, Kanha, Tadoba et Badipur sont probablement les meilleures réserves pour l'observer. Au Sri Lanka, le sambar se fait plus discret toutefois il est très commun dans le Parc National d'Horton Plains où il est la proie principale des léopards.  Il est peu commun à Yala. 

Top