Léopard de l'Inde, Léopard du Sri Lanka

Dans la hiérarchie des prédateurs de l'Inde, le léopard arrive en seconde position derrière le tigre et se situe au même rang que le dhole. Il n'en va pas de même au Sri Lanka où en l'absence du tigre il trône au sommet de la chaine alimentaire. Il est infiniment plus aisé d'observer un léopard au Sri Lanka, notamment à Yala et à Wilpattu, qu'en Inde où il mène une existence furtive. Les léopards du Sri Lanka sont souvent plus gros et plus puissants que les léopards de l'Inde. Ils abattent fréquemment de grandes proies comme des cerfs sambars adultes et même des jeunes buffles asiatiques.

Les moeurs du léopard de l'Inde et du Sri Lanka sont similaires à ceux du léopard d'Afrique. C'est un animal solitaire et les adultes ne se rencontrent que pour s'accoupler. Le territoire des mâles chevauchent celui de plusieurs femelles. C'est un animal très adaptable qu'on retrouve dans tous les écosystèmes d'Asie du Sud des milieux arides à la forêt dense en passant par la montagne, ce qui en fait le fauve le plus répandu.

Son régime alimentaire est très varié allant des rongeurs aux grands cervidés et antilopes en passant par les primates et les sangliers. Les léopards de l'Inde et du Sri Lanka  ne semblent pas monter leurs proies dans les arbres aussi régulièrement que le léopard d'Afrique. Le couvert forestier de l'Inde offre peut-être plus de protection contre les convoitises des autres prédateurs. Au Sri Lanka, le léopard n'a pas à souffrir de la compétition interspéficique. Seuls un crocodile des marais de grande taille, un ours lippu téméraire ou un groupe de sangliers pourraient venir lui contester sa proie à leur propre péril pour les deux derniers nommés. Dans un documentaire de Gordon Buchanan, on peut ainsi observer une femelle léopard entrain de repousser un ours lippu qui voulait lui dérober sa proie.  


 



Longueur: 180-208 cm pour les femelles, 203-243 cm pour les mâles.

Poids: Très variable selon les régions. 30 à 45 kg pour les femelles et 45-77 kg pour les mâles.

Habitat : Semi-déserts aux forêts sèches et forêts vierges, zones rocheuses et moyenne montage. Il évite les vrais déserts et la haute montagne.

Cycle reproductif: Gestation: 96-105 jours. Oestrus: 20-50 jours. Maturité sexuelle: 3 à 4 ans. Portée de 1-3 petits. Sevrage: 100 jours. Dispersion des jeunes: 15-24 mois.

Proies: Ongulés de taille moyenne principalement tels que le cerf axis, le cerf cochon, le muntjac, le chowsingha, le chinkara, l'antilope cervicapre, le serow, le thar du Nilgiri les chèvres et moutons sauvages (argalis, urials, markhors, thars ibex), les jeunes et femelles d'espèces plus grandes tels que les cerfs sambars, barasinghas et nilgauts. Ils peuvent s'attaquer plus rarement à de très grandes proies telles que les takins, les cerfs sambars et nilgauts mâles adultes, les jeunes de gaurs et de buffles d'Asie. Ils s'attaquent également à tous les prédateurs plus petits qu'eux (petits félidés, viverridés, mustélidés)  en particulier les canidés comme les chacals et même un dhole ou un loup adulte si ces derniers se retrouvent seuls sans le soutien de leur meute. Ils se nourissent également de primates dont ils raffolent, d'oiseaux et de reptiles comme les pythons, et les crocodiles de petite taille. 

Concurrents: Seul le tigre représente une ménace réelle et sérieuse. Un léopard ne fait pas le poids face à un tigre qui le tuera à la moindre occasion. En cas de confrontation, le léopard se réfugiera dans un arbre. Le couvert forestier est donc essentiel à la coexistence des deux félins. Les grands crocodiliens tels que le crocodile des marais et le crocodile d'estuaire représentent une menace marginale. Les dholes peuvent représenter une menace s'ils sont en nombre (au moins cinq individus). Un léopard aura en revanche le dessus sur un dhole solitaire ou un couple. Le léopard peut parfois être victime de kleptoparasitisme de la part des hyènes rayées et des ours. En général, le léopard évite le combat avec les ours et les hyènes rayées dont l'issue s'avere incertaine. Il leur abandonnera donc le plus souvent sa proie afin d'éviter toute blessure susceptible de l'handicaper dans la poursuite de ses proies. Toutefois il arrive parfois qu'il parvienne à repousser un ours ou une hyène rayée. 

Meilleurs endroits pour l’observer: Totalement imprévisible en Inde. il est présent dans toutes les réserves de l'Inde et même en dehors, mais c'est un animal furtif, timide et nocturne. Pour ne rien arranger, le milieu forestier qui couvre la majeure partie de l'Inde ne facilite pas son observation. Le léopard de l'Inde est encore bien plus difficile à observer que son congénère d'Afrique. Selon certains guides, les chances de l'observer dans les plus grandes réserves du pays ne dépasse pas 10%. Un ex-ranger qui a travaillé dans le parc de Kanha pendant un an n'a pas vu un seul léopard. Personnellement, j'ai vu quatre léopards en une semaine en un seul séjour en Inde, deux à Ranthambore et deux à Bandhavgarh mais c'est tout à fait exceptionnel et inhabituel.

Il n'y a qu'un seul endroit où les observations de léopards sont relativement bonnes.il s'agit de Bera dans le Nord Ouest du pays et à Kabini au sein du parc de Nagarahole. La réserve de Gir est également un bon endroit pour l'observer même si le léopard partage le territoire avec le lion d'Asie. La réserve de Tadoba dans le Maharashtra semble églament offrir de meilleures opportunités qu'ailleurs. On peut espérer voir des léopards à Ranthambore, Bandhavgarh et Kanha avec beaucoup de chance.

Le Sri Lanka offre de biens meilleures perspectives. Le parc national de Yala en particulier est probablement la meilleures destination "léopard" de toute l'Asie et n'a rien à envier aux réserves privées de Sabi Sand en Afrique du Sud et au Parc National de South Luangwa en Zambie. J'ai vu plus de léopards en une semaine à Yala (15 observations) qu'en 20 ans dans les meilleurs parcs et réserves d'Afrique et d'Inde réunis. Le parc national de Wilpattu offre également de belles opportunités.

 

Top