Alors que le léopard est la véritable star des safaris en Afrique devant le lion, il est constamment dans l'ombre du tigre en Inde. Si les visions de l'animal déclenchent autant l'enthousiasme que celles du tigre, il est nettement moins prisé par les touristes que son cousin rayé. Cela s'explique par le fait qu'en Asie, le tigre est un animal mythique qui est parfois déifié alors que le léopard ne bénéficie pas du même statut. Par ailleurs, le léopard a mauvaise presse en Inde du fait des nombreux incidents impliquant des léopards mangeurs d'hommes dans la banlieue de Bombay ou dans certains villages reculés de l'Inde. En effet, l'homme empiète de plus en plus sur la forêt, obligeant les léopards à s'introduire dans les villages et autres milieux urbains avec les désagréments qu'une telle situation implique. Par ailleurs, les chances d'observer un léopard en Inde sont ténues alors que le tigre est (un petit peu) moins difficile à observer. Les safaristes ne s'attendent donc pas à voir le léopard (à supposer même qu'ils aient conscience de l'existence du fauve) et préfèrent se concentrer sur le tigre.

 

Les moeurs du léopard de l'Inde sont similaire à ceux du léopard d'Afrique. C'est un animal solitaire et les adultes ne se rencontrent que pour s'accoupler. Le territoire des mâles chevauchent celui de plusieurs femelles. C'est un animal très adaptable qu'on retrouve dans tous les écosystèmes de l'Inde des milieux arides à la forêt dense en passant par la montagne, ce qui en fait le fauve le plus répandu. Son régime alimentaire est très varié allant des rongeurs aux grands cervidés en passant par les primates et les sangliers. Le léopard de l'Inde ne semble pas monter sa proie dans les arbres aussi régulièrement que son cousin d'Afrique, le couvert forestier de l'Inde offrant peut-être plus de protection contre les regards avides que les savanes dégagées d'Afrique. Par ailleurs, si la diversité des prédateurs concurrents est similaire à celle que l'on trouve en Afrique, les concentrations sont moins importantes dans la mesure où les principaux prédateurs de l'Inde à l'exception des dholes sont solitaires.

 

 

 

 

Longueur: 1-1,40 m

 

Poids: F=50 kg; M= 65 kg jusqu’à 90 kg

 

Habitat : Semi-déserts aux forêts sèches et forêts vierges et même en montagne.

 

Proies: Le léopard de l'Inde se nourrit principalement de cervidés de taille moyenne comme les cerfs axis, les cerfs cochons, les muntjacs, les chinkaras, les tétracères, les antilopes cervicapres, les jeunes sambars, barasinghas et nilgauts et plus rarement des veaux de gaurs. Ils sont également capables de s'en prendre aux sambars et nilgauts adultes. Ils chassent aussi les langurs et autres primates, les petits prédateurs, les sangliers et les reptiles comme les pythons et les petits crocodiles. Ils peuvent s'attaquer aux jeunes des autres prédateurs comme les oursons et les bébés tigres voir à un dhole solitaire.

 

Concurrents: Le tigre est le principal ennemi du léopard et n’hésitera pas à le tuer si l’occasion se présente. Lorsqu'il est confronté a un tigre, le léopard n'a pas d'autre choix que de s'échapper en grimpant à un arbre.  Les meutes de dholes si ils sont suffisamment nombreux peuvent également venir à bout d'un léopard même si quelques dholes risquent d'y rester. Par ailleurs le léopard n’hésitera pas à s’attaquer à un dhole solitaire et à le dévorer.

 

Les interactions entre les léopards et les ours lippus sont rares, les deux animaux s'évitent et l'issue des confrontations est incertaine dans la mesure et elles peuvent pencher aussi bien en faveur de l'un que de l'autre. Les ours dérobent parfois leurs proies aux léopards qui eux dévorent parfois les petits. Au Sri Lanka, un léopard femelle a été filmée entrain de repousser un ours adulte qui voulait lui voler sa proie.

 

Les interactions entre les léopards et les hyènes rayées sont passionantes. Une hyène rayée adulte est plus petite qu'un léopard et malgré de puissantes machoires ne représente pas un danger pour sa vie En revanche, une hyène rayée repoussera souvent un léopard pourtant plus gros d'une carcasse. Attention toutefois, il arrive qu'un léopard tue une hyène rayée trop entreprenante. Un tel cas a d'ailleurs été filmé. Les femelles léopards n'hésiteront pas à charger une hyène rayée qui menace ses petits.

 

Les interactions entre les crocodiles des marais sont incertaines et tout dépend de la taille respective des protagonistes. Les léopards ont généralement l'avantage sur les pythons mais il est déjà arrivé qu'on retrouve des léopards adultes dans le ventre de pythons réticulés gigantesques.

 

Les bébés léopards sont victimes des tigres, des chacals, des loups, des hyènes rayées, des pythons, des crocodiles et des ours.

 

Meilleurs endroits pour l’observer: Le léopard est un animal imprévisible, il est présent dans toutes les réserves de l'Inde et même en dehors, mais c'est un animal furtif, timide et nocturne. Pour ne rien arranger, le milieu forestier qui couvre la majeure partie de l'Inde ne facilite pas son observation. Le léopard de l'Inde est encore bien plus difficile à observer que son congénère d'Afrique. Selon certains guides, les chances de l'observer dans les plus grandes réserves du pays ne dépasse pas 10%. Un ex-ranger qui a travaillé dans le parc de Kanha pendant un an n'a pas vu un seul léopard. Personnellement, j'ai vu quatre léopards en une semaine en un seul séjour en Inde, deux à Ranthambore et deux à Bandhavgarh mais c'est tout à fait exceptionnel et inhabituel.

Il n'y a qu'un seul endroit où les observations de léopards sont pratiquement garanties, il s'agit de Bera dans le Nord Ouest du pays et à Kabini au sein du parc de Nagarahole. La réserve de Gir est également un bon endroit pour l'observer même si le léopard partage le territoire avec le lion d'Asie. La réserve de Tadoba dans le Maharashtra semble églament offrir de meilleures opportunités qu'ailleurs. On peut espérer voir des léopards à Ranthambore, Bandhavgarh et Kanha avec beaucoup de chance.
 

Top