Le tigre a une dimension mythique et religieuse que peu d'autres animaux possèdent, surtout en Asie. C'est un animal encore plus charismatique que le lion, duquel se dégage à la fois puissance et mystère et qui allie la furtivité et la beauté du léopard à la force du lion. Malheureusement, cette merveille de la nature et joyau de la faune asiatique est en voie de disparition. Il reste moins de 1500 tigres en Inde alors qu'ils étaient plus de 40 000 au début du XX siècles, 300 tigres dans toute l'Indochine, 600 en Malaisie, et quelques centaines à Sumatra. Le tigre de Chine du sud a déjà disparu et les tigres de Sibérie ne sont plus que quelques centaines. Les causes de la disparition du tigre sont nombreuses mais les deux facteurs principaux sont la déforestation qui se poursuit partout en Asie du Sud Est et le trafic d'animaux sauvages également très répandu dans la région. Les organes du tigre sont utilisés dans la pharmacopée chinoise qui leur attribue de nombreuses vertus qui tiennent plus du fantasme que de la réalité scientifique. Des fermes d'élevage de tigre ont d'ailleurs déjà vu le jour en Chine dans lesquels les félins sont traités comme du bétail et abattus dans des conditions dramatiques et inhumaines. Toujours est il que la demande en organes de tigre entraîne le braconnage qui est organisé par de puissantes mafias locales qui alimentent le marché chinois.

 

Le tigre a des moeurs similaires aux autres félins solitaires comme le léopard, le jaguar, l'once et le puma. Le tigre vit donc seul et les adultes ne se retrouvent que pour s'accoupler. Toutefois les recherches récentes ont démontré que les tigres indiens étaient plus sociables que ce que les observations laissaient supposer auparavant. En effet, il arrive que le tigre mâle passe quelques moments avec la tigresse et ses petits, partageant les proies et jouant parfois avec les petits à la manière du lion mâle. Les tigres sont des animaux territoriaux comme tous les autres félins. Le territoire du mâle chavauche celui de plusieurs femelles. Chaque tigre défend son territoire contre des congénères du même sexe. Les jeunes mâles essaient de s'emparer du territoire d'un mâle adulte plus vieux. Lorsque cette situation se produit, le nouveau tigre devient un danger pour les petits des femelles qui partagent le territoire du tigre évincé. Ce dernier essaiera de les tuer pour que les femelles soient de nouveau réceptives et ainsi propager ses propres gènes.

 

 

 

 

Longueur: 2-2,50 m

 

Hauteur: 1-1,20 m

 

Poids: 180-250 kg

 

Habitat: Des forêts sèches aux forêts vierges. Les tigres ont toujours besoin de couvert pour se cacher.

 

Proies: Rares sont les animaux qui peuvent espérer échapper à un tigre. Le tigre se nourrit principalement de cervidés en particulier les sambars, les axis, les barasinghas, d'antilopes comme les nilgauts, de gaurs même adultes, de buffles, de sangliers, de petits rhinocéros et de petits éléphants. Les gaurs,les buffles et les sangliers sont toutefois capables de se défendre et peuvent mortellement blesser un tigre inexpérimenté ou trop téméraire. Les éléphants et rhinocéros adultes peuvent également s'en prendre à un tigre qui s'attaque à leurs petits. Plus rarement le tigre s'attaque aux crocodiles des marais même adultes et aux pythons. A l'occasion et surtout en période de disette, il peut s'attaquer à de plus petites proies comme les muntjacs, les petits prédateurs, les rongeurs ou des langurs.

 

Prédateurs: Le tigre n’a aucun prédateur et domine tous les autres. Seule une grande meute de dholes déterminée peut parfois venir à bout d'un tigre au prix de nombreuses pertes. Les petits tigres sont victimes des léopards, des hyènes rayées, des pythons, des ours, des loups, des dholes et des chacals.

 

Meilleurs endroits pour l’observer: Bandhavgarh et Tadoba sont de très loin les meilleures réserves pour observer le tigre. Cependant les observations ne sont pas garanties. Le tigre est aussi discret que le léopard et ne cherche pas à se montrer comme le lion qui est d'autant plus repérable qu'il vit en groupe. Le tigre affectione particulièrement la végétation dense ce qui ne facilite pas son observation. Toutefois, la densité des tigres est particulièrement élevée à Bandhavgarh et à Tadoba ce qui explique qu'ils y soient un peu plus visibles qu'ailleurs. Si vous séjournez dans ces réserves pour trois jours ou plus vous êtes pratiquement sur de voir un tigre au moins une fois. En Avril/Mai il est même possible d'en voir pratiquement à chaque safari. En hiver, de Novembre à Février la fréquence d'observation baisse et il faut s'estimer heureux d'en voir un tous les trois jours.

 

Après Tadoba et Bandhavgarh, les réserves de Kanha et Ranthambore sont probablement les meilleures. Personnellement j'estimerais les chances à 50% mais on peut rester trois jours dans ces réserves sans voir le bout de la queue d'un seul tigre. Ranthambore était autrefois la meilleure réserve d'Inde mais la surfréquentation touristique a contribué à son déclin, les tigres s'y voient souvent de loin. Kanha est une bonne réserve mais sa grande superficie et son couvert forestier rendent la localisation du félin difficile. 

 

Derrière ces quatre réserves, il faut mentionner les réserves de Corbett, Kaziranga, Pench et Panna. Si elles sont probablement meilleures que les autres réserves du pays, le chances d'y voir un tigre sont nettement moins élevées qu'à Bandhavgarh, Kanha, Ranthambore et Tadoba. Les chances de voir un tigre dans ces réserves sont comparables à celles de voir un léopard en Afrique. Donc difficile mais pas impossible.

 

Il existe de nombreuses autres réserves indiennes où l'on peut trouver des tigres comme le parc de Nagarahole (Rajiv Gandhi), le parc de Bandipur et le parc de Periyar pour ne nommer que les plus connus. Toutefois, il est tout à fait exceptionnel d'y voir un tigre.

Top